Sauver son couple après bébé

J’aurais envie de vous raconter la merveilleuse histoire des couples qui ont vécu
merveilleusement bien la grossesse et sont merveilleusement épanouis ensemble
depuis l’arrivée de ce merveilleux bébé
Vous êtes en train de vous dire que j’en fais un peu trop?
Je vous l’avoue, oui je force le trait!!

Après avoir reçu pas mal de couples qui ne savaient plus trop bien où ils en étaient
après l’arrivée de leur merveilleux bébé, j’ai eu envie de comprendre ce qui se
passait durant cet événement majeur d’une vie

Car il s’agit bien d’un événement important que décider d’un enfant, le voir prendre
sa place dans le ventre de la maman puis dans celle du couple.
Il est donc déjà capital à mon sens de bien poser tous les désirs de chacun face à
l’arrivée d’un bébé.
Il ne s’agit pas de « se faire plaisir » mais d’anticiper sur ce que cela va impliquer
aussi pour le couple.
Des bouleversements, des changements de vie, des responsabilités, de nouveaux
problèmes de couple vont forcément surgir avec la naissance de BEBE
Certains couples vont mal, sont en crise et ne résistent pas après quelques mois
de l’arrivée de bébé. Le couple n’arrive pas à se retrouver, à se réinventer et la
séparation pointe le bout du nez.

Que se passe t-il donc pour envisager si vite de fuir ce nouveau rôle?
Pourquoi chacun n’arrive t’il (t’elle) pas à avoir suffisamment d’amour de patience,
de bienveillance face à cette arrivée joyeuse de l’enfant né de l’amour?
On aurait tendance à se dire « c’est dommage de se séparer à peine un an après
la naissance, ils auraient pu se rendre compte avant qu’ils n’étaient pas fait l’un
pour l’autre »
Le jugement est léger et un peu facile!!
On peut être un couple uni, complice, tendre, attentionné avant la grossesse.
Puis toutes ces qualités que l’on reconnaissait chez l’autre s’estompent, voir
deviennent des défauts.
On s’était choisi réellement pour s’aimer toute la vie, ce bébé vient perturber
gravement nos projets de vie commune, le couple est en crise.
La grossesse est un moment privilégié très particulier.
Dès ce moment-là, le couple a intérêt à rester à l’écoute l’un de l’autre.
Les ressentis sont forcément opposés puisque la maman vit de l’intérieur ce bébé qui
grandit en elle, le papa est plus spectateur mais il peut réellement avoir un rôle d’acteur à
part entière.
(seconder sa femme, la bichonner, la dorloter, caresser régulièrement le ventre,
s’intéresser aux différentes étapes de la grossesse, caresser son corps et lui dire combien
il est beau, cesser d’avoir peur de lui faire mal, avoir une sexualité différente mais pas
moins épanouissante….Messieurs, je vous laisse compléter la liste!!)
Une femme est plus sensible durant sa grossesse : le moindre petit mot auparavant
anodin peut prendre des proportions de détonateur à dispute.
La femme le sait, elle se doit de rester vigilante et ne pas s’emporter mais au contraire
exprimer clairement et sincèrement son ressenti au futur papa.
Lorsque la naissance arrive, peut être rêvait on d’une « famille » idéalisée.?
Sauf que l’accouchement a été un mauvais moment, le retour à la maison a été empreint
de baby blues, la famille qui s’impose tout le temps.. et ce merveilleux bébé qui a faim
toutes les 3h quand ce n’est pas toutes les 2h!!
La maman est fatiguée et comme par hasard, elle a envie de s’en prendre au papa qui lui
semble être dans un monde de bisounours. Tellement fier d’être papa, il jubile et semble
avoir une forme olympienne
Les jours et les mois passent, sa forme diminue : adieu les belles nuits calmes, les week
end à se prélasser, la fatigue commence à se faire sentir. Il supporte de moins en moins
« les humeurs » de Madame!
En fait, chacun est à fleur de peau et n’ose pas forcément l’exprimer
Chacun pense être impuissant dans ce qu’il peut apporter à l’autre.
Evidemment car lorsqu’on ne va pas bien, que l’on n’a plus de temps pour soi, comment
pouvoir se consacrer à l’autre?
Alors on se culpabilise parce que justement on voudrait pouvoir tout faire et bien le faire.
Ce n’est juste pas possible!!

Les courses, le ménage, les couches, les dodos mouvementés, les loisirs bousculés, le
rythme de vie endiablé vont avoir raison sur votre volonté d’être les meilleurs parents du
monde

Ce bébé que vous avez tant voulu, espéré est là : vous devriez être heureux (e) comblé
(e) aux anges.
Vous l’êtes : ce bébé est merveilleux, il vous sourit, il vous aime, vous l’aimez
Pouvez-vous vous arrêter quelques temps sur cela ?
Votre enfant a besoin d’amour, de bons soins et c’est déjà essentiel si vous arrivez à cela;
Alors, comment faire pour sauver votre couple ?
Cessez de vous mettre la pression : vouloir une maison impeccable, retrouver la ligne
de vos 20 ans, mijoter de bons petits plats, avoir une libido super top, bref à être partout et
toujours au top!
Ce n’est pas le moment et vous allez retrouver petit à petit tout ce qui faisait la complicité
de votre couple. Vous y ajouterez cette joie merveilleuse d’être parent.
Une jeune maman me racontait que c’est lorsqu’elle a demandé à son mari de partir car
elle était trop épuisée qu’elle s’est aperçue qu’elle l’aimait vraiment très fort
elle m’a dit « je n’ai pas su avoir confiance en lui, j’ai voulu tout faire et je l’ai oublié »
En le « jetant » elle pensait jeter ses difficultés de jeune maman et au contraire elle les
avait amplifiées.
Le happy end est merveilleux, il est revenu avec un énorme bouquet de roses et ils ont
compris ensemble que leur amour serait plus fort. Qu’il fallait l’entretenir.. avec ce beau
bébé qui était une des graines de leur jardin d’amour..

N’allez pas jusqu’au point de non-retour.
Restez patiente et surtout ayez confiance en vous : une situation nouvelle est toujours une
difficulté mais vous avez les ressources pour l’appréhender
Dans la maternité, il y a cette sensation d’isolement « je suis la seule à ne pas savoir, à
ne pas pouvoir, à ne pas y arriver… » on se culpabilise
Nos rêves de maman parfaite partent rapidement et ce n’est pas plus mal car une maman
parfaite ce serait pas sympa pour bébé : nul n’est parfait!!
Avec l’entrée à la crèche ou en nounou, avec la reprise de votre vie sociale et
professionnelle, vous allez retrouver d’autres repères, d’autres curseurs
Vous allez avoir différents rôles à jouer, pas celui exclusif de « maman ».
Vous allez également réinventer votre couple après bébé!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *