Rupture, séparation, que dois je faire?

Dois je me séparer, décider la rupture?

Qu’avons nous fait de notre amour?

Décider d’une rupture est toujours complexe et difficile. Un divorce ce n’est pas un acte simple et cela oblige à se poser les bonnes questions. Est ce un échec, est ce une renaissance?

Il est donc sage de bien y réfléchir et de se poser les bonnes questions avant.. plutôt qu’après;

Quand on m’en parle, souvent c’est parce que l’on est en plein chagrin d’amour et on me dit « pourquoi cela est il arrivé? J’ai envie de dire que «  si vous m’aviez poser la question avant » mais vous savez qu’avec des « si… » on mettrait PARIS en bouteille!

Je pourrais dire « laissez tomber, lorsqu’une décision est prise en général elle est le fruit de de maintes réflexions, discussions, tergiversations » mais je ne suis pas du genre à jeter l’éponge! Après coup, il est encore possible de réagir, le tout est déjà de comprendre ce qui s’est passé pour mieux le « digérer » puis l’accepter.

Vous connaissez le processus de la séparation, de la rupture : un jour, la goutte d’eau fait déborder le vase et ce jour là on décide

On ne voit plus tout ce qui freinait jusqu’alors, on ne voit plus que la ligne d’horizon : aujourd’hui et demain

Aujourd’hui, que se passe t’il? 

C’est juste impossible de continuer dans cette situation donc on arrête tout et on regarde devant

Comment réagir face à une rupture ?

Cela dépend de quel coté on se situe

Si vous êtes celui  (celle) qui décide, vous êtes dans une espèce d’allégresse mélangée à de la tristesse

Une énorme sensation de gâchis et des doutes mais une petite voix qui vous dit : tu as bien fait, c’est ce qui’l fallait faire

Si vous êtes la personne qui subit la décision, évidemment que vos réactions s’apparentent plutôt à une profonde sidération et parfois une surprise. comme si vous n’aviez rien voulu voir ou pas croire que ce serait possible

Pas vous, cela n’arrive qu’aux autres c’est bien connu!

Et voici que tout à coup, vous venez de prendre la rafle en pleine figure : votre amour s’en va, il vogue vers d’autres cieux, vers d’autres horizons.

Chacun reprend sa route en solo ou non d’ailleurs

Quand l’autre s’en va et qu’il (elle)part pour quelqu’un d’autre, vous ressentez souvent un gros sentiment de trahison, s’associant à une jalousie presque vengeresse. Les émotions sont énormes et mélangées  : colère, tristesse, peur de demain, peur de l’inconnu, écoeurement, détresse..

M’enfin pourquoi?

On aurait pu en parler, on aurait pu faire quelque chose

Oui, on peut toujours faire

Oui, on peut toujours agir,

Oui,on peut éviter une rupture dans beaucoup de cas, du moins

Alors pourquoi ne bouge t’en pas tant qu’il en est encore temps?

Pourquoi n’écoute t’on pas ce que nous dit l’autre ?

Le dit- il (elle) clairement, pas clairement?

Veux t’en on l’entendre ou au contraire, comme l’autruche la tête dans le sable et on attend que cela aille mieux?

Depuis le temps que je fais ce métier, je ne crois plus au miracle qui transforme  une situation scabreuse à une relation épanouie et complice.. sans l’intervention d’une vraie volonté d’agir autrement.

C’est quoi intervenir ?

Première règle.  : communiquer

Une fois de plus, la communication est au premier plan

Si vous ne dites pas,  si vous n’exprimez pas, ne demandez pas à l’autre de comprendre vos devinettes.

Une relation c’est un échange et un partage à 2

2ème règle : bienveillance et compréhension

Oui il est important de regarder la personne qui vous accompagne avec beaucoup de compréhension et de bienveillance

Si votre femme vous dit « je suis épuisée, » plutôt que lui répondre « tu me dis cela tout le temps » » soyez curieux de savoir pourquoi elle ressent cet épuisement

Si votre mari vous dit « j’ai besoin de plus de câlins » « évitez de lui répondre «  tu n’es jamais satisfait, je ne suis pas une machine à câlins! » Adoptez plutôt la position de la femme  attentive qui s’intéresse au pourquoi de ce besoin et comment trouver le meilleur compromis pour chacun

Vous avez le droit de dire non, faut il encore que ce soit dit!

Exprimez aussi pourquoi cela vous convient ou ne vous convient pas.

3ème règle : mettez tout sur la table des revendications

J’ai bien dit « tout » : arrêter de fuir, de tourner autour, de faire celui qui ne veut pas regarder son comportement et s’attaque aisément à ceux des autres

Il existe encore plein d’autres conseils et je vous invite à vous y pencher plus amplement lorsque vous aurez déjà  appliqué ces premières idées

Que va t’il se passer?

Je n’ai pas de réponse toute faite  CAR Il n’y a pas de méthode miracle. Votre couple est unique, vos réactions vous appartiennent et vos besoins sont à entendre et à exprimer.

Eviter la rupture amoureuse?

Il y a plein de bon sens mais peut être n’arrivez vous plus à être objectif. Alors voici une des pistes possibles :

Prendre une feuille blanche et là encore, écrivez nettement les plus, les moins : pas seulement de la personnalité ou du comportement de votre moitié ..Mais aussi les plus et les moins d’une éventuelle rupture? posez tout ce qui vous vient.. laissez mijoter et reprenez cela quelques temps plus tard et rajoutez, enlevez.. vous avez face à vos yeux l’état des lieux de votre couple!!

Les mots vont vous éclairer

Les mots vont vous obliger à réfléchir sur vos réels besoins et surtout sur vos ressentis

Allez creuser au fond de vos émotions

C’est le moment de faire table rase de votre orgueil (bien ou mal placé) et de décider en âme et conscience de ce qui est bon pour vous

N’oubliez pas qu’il existe aussi des solutions pour vous aider à y voir plus clair et surtout mieux! une rupture amoureuse c’est souvent douloureux, donc adoptez la prévention

Pourquoi attendre d’aller si mal pour vous faire du bien !! (j’adore cet adage que je vous renouvelle souvent dans mon blog et vous voyez qu’il s’applique parfaitement à la situation)

Vous voulez recevoir plein de conseils, des idées pour éviter la rupture, cliquez ici et inscrivez vous :

OFFERT ! Une vidéo pour découvrir les secrets des couples heureux

1 thought on “Rupture, séparation, que dois je faire?”

  1. Bonjour, honnêtement je n’aime pas les sociétés qui essaient de vendre des produits bien souvent inutiles. Mais avec vous, il faut reconnaître que vous aidez les gens à passer un cap difficile. On devrait vous reconnaître d’utilité publique.
    Merci à vous et bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *