LES FETES DE NOEL : joie ou stress?

Écrit par Lysiane Thomas.

repas de noel 

 

FETES DE NOEL : joie ou stress?

 

Les fêtes de fin d’année, apparaissent souvent au regard de l’extérieur, comme un moment de joie, de partage, de rencontre familiale

 

Cependant, à l’intérieur de Vous, qu’en pensez vous? comment le vivez vous?

 

 

En fonction de votre situation familiale, votre environnement, votre mode d’éducation, votre situation professionnelle, cette période dite festive peut générer tout autre sentiment

Soit de la tristesse, de la  nostalgie, du stress..

 

L’absence d’un proche (éloignement géographique, deuil..) un conflit familial (problème dans le couple, avec un parent..) une situation professionnelle précaire (au chômage ou en phase de reclassement) .. des situations qui vont  peser dans votre envie de faire la fête

 

Si vous êtes dans un environnement peu favorable, comme par exemple un problème de santé, éloignement de la cellule familiale, vous serez triste de ne pouvoir partager ce moment de réunion familiale

 

Puis il y a tous les cas de figure liés à votre enfance : 

 

Vous ne fêtiez pas NOEL étant enfant donc pourquoi le faire maintenant?

Vous étiez tous réunis à NOEL mais c’était tellement « faux » que vous en avez gardé un souvenir plus qu’amer ; vous ne voulez surtout pas reproduire cela donc vous évitez, c’est la seule façon que vous avez trouver pour vous protéger.

 

Alors, évidemment il y a tout ceux  qui viennent vous dire « tu es seul à NOEL, c’est pas normal, je voudrais que tu puisses être autrement »

 

Certes pour tous ceux et celles qui ont une image glorieuse, joyeuse, festive de ces fêtes, on peut comprendre aisément que cela peut être jugé comme « anormal » de ne pas le vivre ainsi.

 

C’est là encore que l’on s’aperçoit qu’il n’y a pas de règle toute faite.

Chacun fait avec ce qu’il est et ce qu’il a vécu

Vient l’âge  ou le moment où l’on fait ensuite des choix dictés par ce que l’on ressent

 

 

La confiance dans la relation humaine

Écrit par Lysiane Thomas.

LA CONFIANCE  base d'une relation

 

La confiance est un élément fondamental de la qualité des relations que nous nouons avec les autres.

Dans mon métier de coach, il est important que s'instaure un climat de confiance, sans quoi le succès est difficilement au rendez vous

La confiance est le ciment de toute relation. Elle apporte de la crédibilité, un comportement cohérent, une attention sincère.

Dans la vie privée, il en va de même avec ceux et celles qui sont dans votre coeur.

Pour arriver à un seuil de confiance qui peut s'exprimer, je pense en premier lieu que ce que l'on fait a bien plus d'importance que ce que l'on dit.

Un magnifique et charmant discours saura vous séduire parfois...

De belles paroles, (celles que vous rêvez d'entendre aussi ne l'oubliez pas, j'entends ce que je veux..)  sauront vous conquérir

La complicité s'installe à petit pas .. la confiance se gagne.

Elle se gagne quand l'autre vous montre de l'intérêt par les actes qu'il va poser.

Du plus banal au plus engageant, l'acte c'est une vraie marque de confiance. Réfléchissez sur vos propres comportements.. quand vous n'avez pas confiance, faites vous des pas en avant?

Tomber amoureuse d'hommes indifférents

Écrit par Lysiane Thomas.

dépendance affective

Je tombe amoureuse d’hommes indifférents

 

Voici la réflexion  de Nathalie, 34 ans venant à l’agence pour reprendre confiance en ses forces et ses atouts.

« Je tombe amoureuse d’hommes qui ne souhaitent pas entretenir une relation durable. J’ai peur de passer à coté de ma vie de mère car le temps passe et je n’arrive pas à construire une vraie relation de couple. Je suis en totale manque affectif!

 

Réponse du coach :

Lorsqu’on aime un homme qui ne vous aime pas, n’est ce  pas un bon moyen d’éprouver des amours romantiques, des amours idéalisés?


 Ne sont elles pas souvent des amours malheureux ?

Cultiver ce malheur permet de vivre des choses intenses.  

 

A contrario, vivre à 2 en couple c’est accepter de « s’enliser » dans un banal, un quotidien, un mélange de contrariétés.

Voulant continuer à vivre  ces choses intenses, on évite la confrontation à une relation de longue durée. (inconsciemment le plus souvent)

 

 Cette vie à 2 demande des efforts, l’esprit de conciliation, l’esprit de générosité à soi et à l’autre.

Il faut alors apprendre à négocier, à transiger, à s’efforcer de..

 

Le couple se construit petit à petit, 2 personnalités parfois contraires et pourtant complémentaires le plus souvent.

 

Dans le couple aimant, on va chercher à faire plaisir à l’autre, à le contenter.

On se dit que l’autre va avoir également le désir de nous faire plaisir, de nous contenter.

Ainsi, les flux s’équilibreront!

Construire son couple n’en finit donc jamais, l’équilibre s’acquiert de plus en plus si chacun est prêt à accepter le couple.

 

J’appellerais cela une générosité négociée.. sans cela le couple a bien du mal à tenir.

LA MALADIE DU CHAGRIN D AMOUR

Écrit par Lysiane Thomas.

 

LE CHAGRIN D AMOUR

 

 Je suis malade de la perte de mon amour.

Je vais retranscrire ici les émois de la peine de coeur.. mon métier m'amène à écouter combien la perte d'un amour peut engendrer des tas de symptômes qui peuvent être comparables à une forme de maladie.

Soignez vous, la maladie partira tout doucement..  quelques cicatrices  subsisteront : transformez les  en forces pour ne pas reproduire vos erreurs. 

 

Que c’est dur un chagrin d’amour! 

 

On a le coeur serré,  les larmes au bord des yeux à chaque seconde, la gorge nouée, le ventre en vrac et la tête en phase explosive!

 

On reprend le film de l’histoire, on se pose 200 questions « mais enfin que n’ai je pas fait, pourquoi? qu’est ce qui nous est arrivé? qu’aurais je pu faire de mieux, etc)

 

On  a l’impression d’un énorme gâchis, de quelque chose de raté alors que cela ne devrait pas.

C’était si beau cet amour.

Il était moteur, joyeux, une vraie lumière dans le quotidien âpre.

 

Evidemment le coeur souffre, le corps aussi.

Les émotions ressortent. 

Celles que vous aviez enfouies pendant des années parfois.

 

Le corps a envie d’exploser et à la fois il n’ y a plus d’énergie

Souvent proche du malaise car trop pleurer épuise et libère aussi..

Laisse vivre le corps, il est le siège de tes émotions, laisse le s'exprimer.. tu le sais, mais c'est dur!

Pas de limite d'âge pour s'aimer!

Écrit par .

couple age mur

 

 

Lors de mon précédent article sur "l'amour et la sexualité à l'âge mûr , je vous avais  promis d'aborder plus amplement les notions évoquées. 

 

Je vous rappelle que j'avais écrit sur "l'évolution de l'épanouissement amoureux avec la maturité"

 

 

  • LA FONCTION PHYSIOLOGIQUE

 

Une première évidence et à la fois un sujet qui modifie sérieusement les comportements des 2 sexes opposés : chez l’homme, le désir se « voit ». Chez la femme, le désir est intérieur.

 

Les enjeux sont donc différents, voir opposés : l’homme reste souvent dans le culte de la performance et surtout plus il avance en âge, plus il doit « assurer » cela peut devenir obsessionnel et un grand besoin d’être rassuré.

 

Pour la femme, avec le temps, le corps se transforme indubitablement et l’abandon arrive. 

Plus la peine de se batailler avec son corps, laissons le s’exprimer avec ce qu’il est.

 

Cela peut donner une explication sur les rencontres multiples facilitées par les sites sur internet  :  en fait l’homme ne cherche pas forcément une relation mais plutôt à se prouver au travers de multiples expériences que son état physiologique est en "état de fonctionnement." 

Comme un contrôle technique à répétition!!

 

 Il pense dans sa tête à une relation durable, il pense à une aventure avec son corps.

 

Son corps peut devenir de plus en plus faillible. Si de surcroit, il sort d'une relation où il a été beaucoup dans la frustration, dans les reproches, dans la non réalisation, il est quelque peu effrayé et se comporte dans la fuite qui le mettra moins en danger.

 

 Quand il admet que dans la relation durable, l’autre pourra au contraire l’accompagner et le rassurer dans ses « faiblesses » il finira par accepter d’aimer plus durablement.

 

 

 

  • LE SENTIMENT AMOUREUX PUIS LE LIEN

 

 

Le sentiment amoureux est une attirance entre deux êtres humains, amenant des échanges sur les plans affectifs et sexuels.

S'il n'y a que le plan affectif, on est dans l'amitié ..

Si il n'y a que plan sexuel, l'attachement ne peut s'inscrire et la relation est alors souvent éphémère, par définition.

 

On peut bien évidemment se vivre indépendamment de tout attachement pour autrui. 

Si c'est un choix, il faut alors rester clair et honnête sur ses besoins et les conséquences de ses besoins.

 

Dans les faits, lorsque les sentiments sont là et peuvent se vivre dans une belle relation, la sexualité n'en est qu'une forme d'expression. 

 

 On évoque souvent le coup de foudre en amour.

Un coup, par définition, est bref. L'extase du début ne se prolonge donc pas. Dans la sexualité, comme dans l'amour, il y a évolution. L'un avec l'autre le plus souvent..

 

Un amour  évolue vers le lien de l'attachement.  

Un lien solide, profond, qui nous rend sensible  à l'autre et nous permet d'apprendre qui il est vraiment.

On peut alors parler d'engagement et laisser tomber ses peurs de s'engager à l'autre.

 

Il s'agit là d'une relation amoureuse ou le sentiment et le lien font fusion. 

 

  • LA SEDUCTION A TOUS AGES

 

Nous n’avons pas tous la même perception de ce mot.

La séduction c’est avant tout se plaire et ceci étant, l’envie de plaire à l’autre.

 

 Cela veut aussi dire « j’ai envie de mon plaisir et j’ai envie de lui faire plaisir » je me sens beau, aimant, accueillant, je vais accueillir l’autre dans ce qui me plait chez elle (ou chez lui) et je vais mettre tous mes atouts pour plaire et me plaire

 

Un des premiers freins dans la sexualité c’est sa propre image : si on a un problème avec son corps, la sexualité a tendance à se freiner d’elle même. 

 

La perception que l’on a de sa masculinité ou de sa féminité n’est pas la même pour soi que pour celui ou celle qui le regarde. 

Nous avons notre perception de notre image, l’autre n’a pas forcément la même.

 

J’ai souvent entendu des épouses qui me disent « je sais pas comment mon mari peut aimer mon corps car moi je l’aime pas! Madame, votre mari ne vous voit pas avec vos yeux.. l’inverse se vérifie également!

 

 

  • LE TALENT EROTIQUE

 

Nous n’avons pas tous la même expérience et le même parcours

 

Il  y a ceux qui ont développé un talent érotique et là ils trouveront souvent les réponses car ils ont en eux ce talent qu’ils ont savouré et pratiqué  durant toute leur vie.

 

Pour  ceux qui sont en « pilotage automatique », (au canada  on appelle ceci « la séduisance » ) la vieillesse va les désarçonner puisque  les signaux s’estompent. 

Pendant  la « séduisance » tout repose sur l'  image. (je suis un beau mec, (belle nana)  séduisant, par définition donc c'est facile de draguer et d'avoir des conquêtes..)

 

Si cette image ne nous plait plus, si notre corps nous envoie des signaux de vieillissement,  alors on est un peu perdu.

 

A contrario, si on a développé l’art de toucher, d’embrasser,  de caresser, peu nous importe notre image, tout est facilité et savouré par ce talent érotique qui facilite les choses

 

 Le fait de savoir découvrir, développer sa sensualité n'a rien à voir avec l'image

On est dans les "sens", tous les sens sont en éveil :  le ressenti de l'autre, le ressenti de soi, la notion de vouloir faire plaisir et de se donner du plaisir.. 

 

 

 

 

 

  • L OBLIGATION DE RESULTAT !

 

J’ai envie d’utiliser cette expression du langage courant.. 

Car il s’agit souvent de prouver, donc avoir un résultat.

 

Un exemple peut l’étoffer : seul dans un « dancing bar » plein de femmes, peu d hommes.

 

La statistique est là, dans l’âge mûr, il y a nettement plus de femmes en solo que d’hommes.

 

Ces femmes sont gourmandes, lumineuses et ont du plaisir à partager. Elles assument leur féminité et leur sensualité.

 

Elles sont souvent dans la séduction et la motivation à rencontrer un partenaire.

 

L’homme se sent le devoir de les satisfaire, il est noyé dans l’embarras du choix et parfois il se perd lorsqu’il veut séduire et prouver à tout prix.

L'homme reste fier de lui si il a obtenu beaucoup de conquêtes. Il a "le résultat".. étais ce ce qui'l recherchait réellement.??

La encore, aucun jugement, chacun trouve son épanouissement comme bon lui semble, le tout est de rester cohérent avec ses propres besoins. 

 

 

 

 

  • L AVENTURE DES RENCONTRES

 

Dans la solitude, l’outil internet peut peut apporter le meilleur et aussi la grande désillusion

Il s’agit bien d’un outil, un moyen mais pas une fin en soi.

 

Si on cherche à se prouver que l’on est toujours opérant, à la hauteur de nos désirs, il n’est pas forcément besoin de multiplier les rencontres.

Le défi se renouvellera sans cesse, le désir sera certes plus facilement accessible de par l’aspect « nouveauté » mais attention au revers de l’histoire

Il s’agit d’un des ressorts néfastes des relations par internet. (qui permettent aussi des rencontres faciles et abiment parfois le lien humain, le plaisir de faire connaissance, de ressentir confiance, complicité..)

 

Les femmes réclament leur dû sur le plan de la jouissance. La liberté sexuelle est passée par là et personne ne s'en plaindra j'espère!

il faut donc faire une éducation à cela et alléger toutes ces pressions par une communion plus consciente.

L’homme et la femme  peuvent se satisfaire par bien des moyens. Il n’y a  pas forcément  à prouver mais par contre à s’engager parfois..