De nouvelles sensations dans la sexualité

Écrit par Lysiane Thomas.

DE NOUVELLES SENSATIONS DANS LA SEXUALITE

Je voudrais de nouvelles sensations dans notre sexualité

 

Dans la sexualité comme dans bien des domaines,  on se sent parfois en quête de nouvelles sensations.

Peut être parce que la monotonie, les habitudes, la routine  diminuent nos vibrations et nos ressentis.

Peut être aussi parce que on a envie de se lancer des défis

« Si je tentais ceci ou cela… » 

« j’ai envie d’essayer  d autres lieux, d autres postures, d’autres moments »

 

 

Dans notre sexualité, il arrive  que nos envies et désirs demeurent à l’état de  fantasme. Certes, le fantasme fait partie aussi de nos jardins secrets

Tant qu’il ne devient pas frustrant, tout va bien.

Si ce n’est pas le cas, interrogez vous sur le « pourquoi vous n’arrivez pas à exprimer votre besoin? »

 Peut être par pudeur ou peur de choquer son partenaire?

On n’ose pas dire, on crée des frustrations, voir des regrets.

Cela peut amener à un état angoissant, car le manque de sensations fini par jouer sur le désir

Quand une frustration s’installe du fait de ces désirs non exhaussés, ne pensez vous pas que c’est dommage d’en rester là?

 

Il suffirait parfois de peu de mots peu de suggestions pour que le désir  et l’envie puissent  se vivre et se partager

Il n'y a pas forcément de grands enjeux et en tout cas il serait plus opportun de raisonner en terme d effets positifs. 

 

Qui vous dit que votre conjoint (e) n’a  pas aussi envie de bouger un peu ....beaucoup les choses?

 

Il ne s agit pas de prendre des risques fous .. ce n est pas le chemin de l extrême!!

Peut être que justement c est cela qui vous freine?

Peut être que votre envie est trop banale?

Pas de quoi attiser ou conquérir..

Peut être que il (elle) va me trouver loufoque ou dérangé (e)!!

 

Voici des jugements que vous ne prononcez pas mais que vous pensez très fort

 

Alors justement je vous invite à laisser tomber toute forme de jugements,  d’a priori

d appréciations négatives.

C’est bien souvent la que le bas blesse

Et pour beaucoup de nos actes.

Avez vous remarqué combien de fois nous n’agissons pas parce que nous sommes nos  propres censeurs?

 

Avant de poser un acte nous avons besoin d en mesurer les paramètres certes

De là  à nous trouver toutes les mauvaises excuses pour ne pas agir...

Si on commence à se dire : "je ne peux pas en parler à  ma femme (mon mari)  parce elle  (il) va mal le prendre, parce que elle (il)  va me remballer, parce que elle  (il) va se vexer etc.. n avez vous pas l'impression de jouer aux  devinettes?!!

Et vous ne trouvez jamais la bonne réponse!

Normal, Vous n'êtes pas devin!!

 

Le risque d avoir la vraie  réponse consiste à poser la question! 

Qui ne tente rien n’a rien!

 

 

Après avoir obtenu la réponse n oubliez pas que l enjeu est en votre faveur : soit un « oui « soit un « non »

Sans en a parler, sans communication claire,  l’enjeu dans tous les cas sera « Non »

Vous constatez que vous taire consiste à vous mettre en mauvaise posture face à votre besoin.

 

Je vous invite ici à faire part le plus souvent possible à votre conjoint (e) de vos envies, de vos désirs.

 

Réfléchissez plutôt sur la façon de le dire et aussi choisissez le bon moment.

 

Profitez de vos moments complices pour aborder un sujet qui vous tient à coeur, une envie de partager ceci ou cela

Commencez toujours par le positif, un compliment, un constat agréable pour glisser que « justement suite à ceci ou cela vous voudriez bien que …"

Votre conjoint(e)sera réceptif (ve) ouvert  (e) au dialogue et peut-être serez vous agréablement surpris (e) de sa réaction

Cela va apporter la petite touche de piment qu'il manquait à votre routine.

 

Je vous rappelle qu'il ne s agit pas de sauter en parachute ou toutes autres sensations extrêmes!!… mais d apprendre à éviter les frustrations, les remords, les déceptions.

 

 

Je parle j exprime je demande

J écoute la réponse en respectant ce qui est dit

J argumente je propose j'invite l autre dans mon univers

 

Une communication complice s installe.

Chacun (e) a sa place,  son mot à dire, son envie à exprimer pour mieux la partager

 

Ouvrez vous à la communication même dans votre sexualité et j appuis mon propos en disant "surtout dans votre sexualité "!